1) Comment choisir sa collection ?
Il n'est plus possible de collectionner les timbres du monde entier. Il y en a beaucoup trop. Limitez vous à un pays (par exemple le vôtre), à une région ou à un département qui vous sont chers. Vous ferez alors le classement de vos timbres par ordre chronologique ou par genre. Et pourquoi pas vous consacrer à un type d'usage courant, comme la Semeuse, la sabine ou la Liberté, en analysant toutes ses facettes : dates, dates d'émissions, tirages divers, oblitérations... Mais si c'est le sujet du timbre qui vous intéresse, lancez vous alors dans une collection thématique. Les timbres vous offrent un nombre infini de thèmes. Pour choisir, laissez-vous surtout guider par votre goût. Existe-t-il meilleur sujet que celui que l'on aime, avec lequel on veut faire plus amples connaissance ? Évitez un thème trop vaste, et offrez-lui une présentation harmonieuse, équilibrée et personnelle 
  
                                                                                                                                             2) Ensuite,... 
Ca y est, vous avez acheté un classeur, une pince et quelques timbres. Que faire ? Pour le début, vous allez commencez à remplir votre album avec des timbres que vous aurez trouvés chez les marchands ou directement à La Poste. Vous les classerez par pays. Vous pouvez commencer par collectionner les timbres du monde entier, ce qui très intéressant mais vous serez très vite submergés et vous n'arriverez plus à tous les classer. C'est à ce moment là que vous commencerez votre thématique. Commencez à les classer par pays ou par types. (ex: timbres, 1er jour, documents postaux,...). Je vous conseille de vous inscrire dans un club très tôt. Vous rencontrerez des mordus qui vous guideront et aurait accès à un grand nombre d'informations. 
Ca y est, vous avez acheté un classeur, une pince et quelques timbres. Que faire ? Pour le début, vous allez commencez à remplir votre album avec des timbres que vous aurez trouvés chez les marchands ou directement à La Poste. Vous les classerez par pays. Vous pouvez commencer par collectionner les timbres du monde entier, ce qui très intéressant mais vous serez très vite submergés et vous n'arriverez plus à tous les classer. C'est à ce moment là que vous commencerez votre thématique. Commencez à les classer par pays ou par types. (ex: timbres, 1er jour, documents postaux,...). Je vous conseille de vous inscrire dans un club très tôt. Vous rencontrerez des mordus qui vous guideront et aurait accès à un grand nombre d'informations.
3) Plaisir ou compétition ?
Chacun consacre le temps et le budget qu'il désire à la philatélie. Mais savez-vous que l'on peut construire sa collection pour l'exposer selon les règles de la compétition ? 
Aujourd'hui, c'est avant tout pour le plaisir que vous collectionnez. Votre démarche trouve sa source dans l'amour du timbre dans la recherche et la découverte. Vous en êtes au stade, disons, du plaisir personnel. Mais, un jour, peut-être aurez envie de vous mesurer aux autres, d'exposer votre collection, de la soumettre à l'avis d'un jury... 
 
Pour concourir, il faut être membre d'une association affiliée à la FFAP et s'inscrire au premier niveau (local), dans la catégorie de da collection (philatélie traditionnelle, aérophilatélie, astrophilatélie, histoire postale, philatélie thématique, maximaphilie, entiers postaux, philatélie fiscale, philatélie de la jeunesse). 
Vous aurez droit à un panneau d'affichage avec vitre protectrice contenant 12 feuilles d'album de 25 fois 30 cm : un cadre. Et votre collection recevra un passeport philatélique établi par le président de votre association, où seront notés les résultats obtenus. Le jury est composé de collectionneurs compétents qui évalueront en points votre collection. après publication des résultats, un juré entamera avec vous un dialogue critique de votre oeuvre. Et votre collection que vous aurez améliorée à chaque exposition, franchira les étapes nécessaires pour l'accession au top niveau : la compétition internationale qui réunit les plus belles collections du monde. 
                                                                                                                       4) Les Techniques d'Impression 
 
 
La Fabrication du timbre consiste à reproduire à des millions d'exemplaires une oeuvre originale unique. Elle est dominée par deux maîtres-mots : qualité et sécurité, que seule peut fournir une imprimerie spécialisée. 
Il existe différents procédés d'impression. C'est le sujet du timbre qui en détermine le choix. Taille-douce et héliogravure sont des gravures en creux. En taille-douce, un artiste grave le dessin en creux et à l'envers sur un bloc d'acier doux, le poinçon original, qui sera transféré sur le cylindre d'impression de la machine. 
En héliogravure, ce sont les vibrations d'une pointe de diamant actionnée par des impulsions électriques qui grave en creux le dessin en une multitudes de petites alvéoles, directement sur le cylindre d'impression ( un cylindre par couleur). 
Dans ces deux cas, ce sont les creux de différentes profondeurs (tailles ou alvéoles) qui captent l'encre et impriment le dessin directement sur le papier, en réglant l'intensité des couleurs. 
Dans le cas de l'offset, la copie du dessin est réalisée sur des plaques métalliques sans relief. On utilise l'antagonisme eau/corps gras (encre) pour délimiter les surfaces non imprimantes. L'impression de fait en deux temps : le cylindre porte-plaque reporte l'image sur un cylindre en caoutchouc qui la transfère sur le papier. 
Dans le procédé mixte offset/taille-douce, la difficulté réside dans le repérage des deux impressions. 
Imprimés sur du papier gommé, les timbres sont dentelés par les peignes d'une machine à perforer. Les barres de phosphore sont imprimées en fin de fabrication, avec une encre spéciale. 
 
 
Comment reconnaître un timbre 
En taille-douce : Au toucher : il représente un léger relief A l'oeil : grande finesse du dessin A la loupe : les parties unies montrent des traits parallèles ou entrecroisésEn héliogravure : Au toucher : il est lisse A l'oeil : aspect brillant (papier glacé). A la loupe : les parties unies montrent des points de couleur sans points blancsEn offset : Au toucher : il est lisse A l'oeil : aspect brillant A la loupe : les parties unies montrent des points de couleur entrecoupés de points blancs.  
Note du webmaster : Les textes proviennent de la brochure "Comment collectionner les timbres ?" de l' ADP